Les non-humains sont la vie à 99%

Rencontres et sélection du 10 mars au 25 avril / résidence Marin Schaffner.


Bourdonner, mugir, roucouler, glapir
Des milliers de langues indomptées

Mitoses, chrysalides, mues et symbioses
De l’improbable vie des métamorphoses

Fleurissent, bourgeonnent, germent ou éclosent
Des océans d’inénarrable beauté

Par défaut, la vie nous paraît humaine. Par habitude, anthropocentrée. De notre expérience hominidée découlerait tous les symboles : des émotions, des croyances, des alphabets.

Perchées et perchés à mi-chemin entre des mondes concrets et de fiction, nous évoluons juste au-dessus du sol. Pas tout à fait de la nature. Du moins c’est ce que nous pensons…

Prendre du recul : voilà l’enjeu. Pour mieux reconsidérer à la fois notre place et nos responsabilités. Réponse-habilité : capacité à répondre — répondre de nos actes et répondre face à l’altérité. C’est là que le non-humain entre en scène. Ces myriades de formes de vie qui nous précèdent, nous excèdent et nous succèderont. Ces milliards de milliards de vivants qui expérimentent la vie tout autant que nous — ni plus, ni moins, juste différemment. Qui sont-ils ? Qui sont-elles ? Comment les appréhender ?

Homo sapiens est une infime minorité de ce qu’est la vie. Une bien jeune goutte d’eau dans un océan immémorial de vécu et de coévolution. Un parmi le multiple — sûrement un peu trop focalisé sur son nombril. Car il y a d’innombrables manières de vivre, de se nourrir, se déplacer, souffrir et aimer. D’innombrables manières d’être et de s’épanouir. Notre expérience humaine au milieu de tout cela — la façon dont nous ressentons le monde — a de la valeur mais est quantitativement bien faible.

Nous occupons la planète plus que jamais dans notre histoire, l’abîmant à un point tel que nous sommes en train d’entraîner la Sixième Extinction, mais nous restons profondément minoritaires. De l’ordre de 0,01% de toute la biomasse terrestre.

Nous pouvons donc bien disparaître.
Mais pourrions-nous aussi apprendre ?

Apprendre à agir différemment. Penser, ressentir, relationner autrement
Se mettre à l’écoute des 99%
Et trouver une toute autre harmonie avec le vivant ?

***

Avec cette deuxième sélection de livres sur le non-humain proposée par Marin Schaffner en résidence à la librairie le Rideau rouge vous pourrez explorez la multiplicité des formes de vie au-delà de l’humain et vivre des métamorphoses (voir la bibliographie).

La thématique « Non-humains » sera accompagnée de trois animations :

• Une rencontre avec Emanuele Coccia (auteur de La Vie des plantes) le jeudi 19 mars à 19h30

• La projection du documentaire Le Territoire des autres le jeudi 2 avril à 20h

• Et un atelier tout public d’écriture libre, de collage et de dessin le samedi 25 avril de 14h à 17h.

Plus de détails sur les animations ici.