Depuis l’année dernière, certains d’entre vous se sont vus imposer la lecture d’un petit texte paru aux éditions Scylla. Il est rare à la librairie qu’un ordre de lecture soit donné, plus rare encore que nous puissions inviter l’auteur, nous nous laissons plus facilement émouvoir par l’exotisme outre-atlantique ou par des auteurs pulvérisants des scores d’âge d’au moins une bonne centaine d’années…

Pour en revenir à nos moutons, mardi 23 Février à 20h, la librairie reçoit avec grande impatience Sébastien Juillard pour le petit bijou qu’est Il faudrait pour grandir oublier la frontière.

Il faudrait pour grandir oublier la frontière - Sébastien JuillardSous la contrainte de cette collection (111 111 signes et un point c’est tout !), l’auteur nous livre un texte puissant, merveilleusement écrit et d’une construction impeccable :

Dans ce récit situé après 2030 à Gaza, nous suivons quelques personnages embourbés dans ce conflit immuable : qu’en est-il de nos convictions politiques face à l’urgence et au besoin de vivre tout simplement ? Comment puiser de la rage lorsque la colère passe, et qu’en est-il de notre capacité à se laisser toujours émouvoir ? Toute la force de ce texte tient en peu de mots : intelligence, courage et talent.

Afin de vous mettre en appétit voici cigarette, son premier texte que vous porrez télécharger.

A ceux qui sont passés à travers les mailles de notre filet et aux heureux déjà lecteurs de ce petit livre, au plaisir de vous voir mardi prochain.

Et pour en savoir plus, voici quelques critiques bien tournées, glanées sur le net : ImaginR, Le Belial.