La vie rêvée de Virginia Fly de Angela Huth

Éditeur : Quai Voltaire (2017) / traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff / 217 pages / 21 € 

la vie rêvée de Virginia FlySous l’apparence trompeuse du récit de la vie (et des humiliations) de Virginia Fly, terne institutrice, vivant chez ses parents dans la bucolique mais triste campagne anglais, toujours vierge à plus de 30 ans, Angela Huth compose un roman grinçant et subtil sur l’inadéquation singulière de certains êtres à un monde absurde.

Résumé : Virginia Fly, professeure de dessin, est toujours vierge à 31 ans, ce qui ne l’empêche pas de nourrir des fantasmes auxquels son prétendant, Hans, un professeur plus âgé, et Charlie, son correspondant américain, sont loin de correspondre. L’arrivée de ce dernier en Angleterre coïncide avec la diffusion d’un reportage sur Virginia, qui voit se multiplier les occasions de perdre sa virginité.

 

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)