Vous n’êtes pas venus au monde pour rester seuls de Eivin Hofstad Evjemo

Editeur : Grasset (2017) / 296 pages / 20 euros / traduit du norvégien par Terje Sinding

Vous n'êtes pas venus au monde pour rester suelsCe n’est pas le terrorisme le sujet de ce roman (et c’est pourtant son hypocentre, comme pour un séisme), mais la solitude inéluctable, au coeur même des refuges que l’on construit avec le couple ou la famille. Ce qui rate aussi, parfois, dans nos vies. Ce qui échappe au contrôle et au désir. Un roman mélancolique, doux et si beau ! Une vraie surprise littéraire !

Résumé : Une semaine après la tuerie d’Utoya, en Norvège, à Foldnes, Sella observe le retour de ses voisins qui ont perdu leur fille lors de la tuerie. Elle les connaît peu mais aimerait être à leurs côtés dans la douleur. Elle a perdu son fils adoptif, Kim, mort dans un attentat à Manille. Peut-on partager un deuil ?

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)