L’Oeil de l’espadon de Arthur Brügger

Éditeur : Zoé (2015) / 156 p. / 16 euros

9782881829536_1_75Charlie est apprenti poissonnier au Grand Magasin. Il lève des filets, relève le défi de la Semaine de l’espadon, entasse des caisses, passe le jet d’eau. Il s’applique. Il est doux et naïf, Charlie. Il rougit quand il voit Natacha affairée dans le rayon fromage d’à côté et n’ose pas lui parler. Emile, lui, s’occupe des déchets au sous-sol du supermarché, lit de la poésie  et a un projet artistique secret. L’Oeil de l’espadon est un très délicat premier roman traversé par la candeur et la rage de la jeunesse, et ponctué de descriptions de victuailles, véritables « natures vivantes » qui font honneur à Zola.

 

S’abonner à la newsletter