L’état où nous sommes ; nouvelles du Maine de Ann Beattie

Éditeur :Bourgois (2016) / 232 pages / 18 euros

letat-ou-nous-sommes Dialogue imaginé par la libraire face à un(e) client(e) hésitant(e) :

Ann Beattie ? Qui c’est Ann Beattie ? Jamais entendu parler !

Même Raymond Chandler a été inconnu un jour et vraiment Ann Beattie suit ses traces. On la compare souvent à Salinger, sans doute lui-même inconnu à une époque !

Un recueil de nouvelles ? Pas trop mon truc les nouvelles, c’est pas comme une vraie histoire et puis c’est fastidieux…

On ouvre une page de ce recueil, on lit la première nouvelle, on est ému, interpellé. Alors on lit la deuxième, et quelques heures plus tard on tourne la dernière page et on ferme le livre à regret. Et – spoiler – tous les personnages se croisent au fil des pages !

ça se passe au Maine ? Aux États-Unis ? Dans la classe moyenne américaine ? En quoi ça m’intéresse ?

Les portraits doux-amers de ces personnages à l’excentricité délicieuse ont une portée humaine juste et touchante. Et puis c’est la talent de la littérature, quand elle est réussie, de faire monde à partir du singulier non ?

Elise

Résumé : Dans ce recueil de quinze nouvelles, A. Beattie décrit avec précision, humour et gravité les différentes strates de la classe moyenne américaine, toutes générations confondues.

Libération est totalement d’accord avec votre libraire : la preuve !

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)