L’administrateur provisoire de Alexandre Seurat

Éditeur :Rouergue (2016) / 182 pages / 18.50 euros 

ladministrateur-provisoire Un homme vient de mourir et la famille, bien que confondue dans le chagrin, n’en demeure pas moins étrangement mutique. Comment se fait-il que ce frère cadet, si dynamique et avenant, se soit donné la mort ? Le frère aîné, le narrateur, enquête sur ce qui leur tient lieu de secret de famille. Car bien qu’enfouis, les secrets dissimulent un personnage hautementt intriguant : Raoul H., l’arrière-grand-père. Celui-ci a collaboré pendant la Seconde Guerre Mondiale, au sein du Commissariat général aux questions juives, et a été ce qu’on appelle un « administrateur provisoire ». Il se déplaçait dans les familles juives et saisissait biens et commerces, au nom d’une « aryanisation économique ».

Quête de vérité au sein d’un clan, c’est une plus vaste énigme qui s’ouvre au narrateur : qui était cet homme protégé et quel a été son rôle dans la saisie de biens ? S’appuyant sur des documents réels, Alexandre Seurat maintient le lecteur en haleine dans cette mission de vérité. Emmanuel Baumann, Ludwig Ansbacher sont deux des noms qui ont été spoliés et dont les lettres et témoignages rendent l’authenticité de leur démarche tentative de récupération de propriétés. Un roman surprenant après La maladroite mais qui assoit la position de Seurat comme bon écrivain français et surtout maitre dans l’art de l’intrigue !

Aurore Marty (bibliothécaire)

Résumé : Découvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Le récit tente d’éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu’à récemment, l’aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois familiale et historique bouleversante, s’appuyant sur des documents réels.

 

S’abonner à la newsletter



 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)