aile brisee L’Aile brisée d’Antonio Altarriba et Kim

Éditeur : Denoël Graphic / 263 pages / 23,50 euros

En 2011 à l’occasion d’une présentation de L’Art de voler, BD retraçant l’histoire de son père, Républicain espagnol sous Franco, une femme de l’assistance lui demanda « Et votre mère ? » . Une question qui aura déstabilisé Antonio Altarriba et qui l’aura amené à réparer cette « injustice » d’avoir fait passer sa mère au second plan avec L‘Aile brisée.

Mais pas si simple pour l’auteur de se pencher sur l’histoire de sa mère après s’être focalisé sur le destin de son père. Surtout lorsqu’il prend conscience, en apprenant d’elle une terrible révélation avant sa mort, qu’il connaît finalement peu cette femme…

Ainsi suivons-nous avec L’Aile brisée, l’histoire de Petra. Née d’un tragique destin et quelque part « miraculée », Petra passera sa vie à s’occuper des autres et deviendra, pour son père, ses frères, son fils et bien d’autres personnages qui ont croisé sa route, un « pilier » sur lequel on peut compter.

Une histoire du quotidien qui nous révèle avec force, des pans mal connus de l’Histoire d’Espagne sous la dictature de Franco : les restrictions , la violence de la guerre, l’injustice et la peur du régime totalitaire, le poids de la tradition, de la religion…

Un ouvrage poignant que l’on ne lâche pas !

Reste le point de vue du fils sur ce qu’il a vécu avec eux, mais cela est une autre histoire, Antonio Altarriba l’écrira-t-il un jour ?

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)