Hiver à Sokcho de Elisa Shua Dusapin

Éditeur : Zoé (2016 ) / 144 pages / 15.50 euros

hiver-a-sokcho Chaque rentrée littéraire laisse leur chance à un certain nombre de premiers romans, avec plus ou moins de réussite. En voici un dont il serait vraiment dommage de ne pas découvrir l’univers délicat, intime, très singulier. C’est l’histoire d’une rencontre. Amoureuse, culinaire, sensuelle, aussi une rencontre avec soi-même, menée avec une poésie remarquable, dans une ville improbable.

Élise

Résumé : À Sokcho, petite ville portuaire proche de la frontière avec la Corée du Nord, une jeune Francocoréenne qui n’a jamais mis les pieds en Europe rencontre un auteur de bandes dessinées venu chercher l’inspiration depuis sa Normandie natale. C’est l’hiver, le froid ralentit tout, la cuisine de poissons peut être dangereuse, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et les coups de crayon danser sur le papier : Une attirance fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes. Ce roman délicat comme la neige sur l’écume transporte le lecteur dans un univers d’une richesse et d’une originalité rares, à l’atmosphère puissante.

Pour en savoir plus, lire ce bel article du Huffington Post

 

 

S’abonner à la newsletter



 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)