Le dernier cow-boy : un portrait de Jane Kramer

Éditeur : Ed. du sous sol (2017) / traduit de l’américain par Ina Kang / 160 pages / 18,50 euros

le dernier cow-boy

Splendeurs et misères d’un cow-boy en XXème siècle, ou la difficulté d’être un homme, un vrai, avec des principes et un cheval à l’époque moderne…

Elise

Résumé : Portrait mélancolique de Henry Blanton, éleveur texan aux deux mille deux cents vaches et adepte du rodéo et qui voit son monde évoluer au point de devenir méconnaissable. Dans ce livre culte auréolé du National Book Award en 1981, la journaliste parvient à rendre sa dignité à ce cow-boy déchu et à illustrer une certaine image de l’Amérique puritaine, repliée sur elle-même.

 

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)