Décroissance : vocabulaire pour une nouvelle ère – Collectif

Éditeur : Le Passager Clandestin (2015) / 520 pages / 25 euros

La course efdecroissancefrénée de la productivité vers un eldorado d’une croissance toujours plus fantasmatique épuise aujourd’hui la terre et ses ressources, provoque la 6ème extinction des espèces, et est à l’origine d’importants déplacements de populations fuyant la sécheresse.

Guerres du climats, privatisation des ressources naturelles, délocalisations à la recherche de plus grands profits, financiarisation à outrance ont entrainé une fragilisation générale des Etats, de l’idée européenne, de la justice sociale et du sens de nos vies communes.

En réponse à cela, des femmes et des hommes, persuadés que notre mode de consommation de masse doit être remis en cause, ont réfléchi, proposé et mis en place une nouvelle manière de vivre et de penser le monde : sobriété, retour à l’autoproduction, éco-communauté.

La nécessité de parler de la décroissance économique se fait plus pressante. Cet ouvrage imposant, qui emprunte à la forme du dictionnaire, présente les racines intellectuelles de la décroissance, les concepts qui sont au cœur de la critique de la pensée unique, les actions possibles et ouvre sur les alliances envisageables avec d’autres écoles de pensée proche.

 

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)