Les complicités involontaires de Nathalie Bauer

Philippe Rey (2017) / 288 pages  / 19 euros

les complicites involontaires

Résumé : Corinne, psychiatre, refuse tout d’abord d’entreprendre l’analyse de Zoé car il s’agit d’une ancienne connaissance. Cependant, quand Zoé lui confie qu’elle est en partie amnésique et souffre d’une mélancolie dont l’origine, selon elle, se cache dans l’histoire de sa famille paternelle, la curiosité de Corinne l’emporte. Cette décision sera lourde de conséquences pour les deux femmes.

S’abonner à la newsletter



 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)