Bonneville de Laurent Saulnier

Éditeur : Le Dilettante (2016) / 222 pages / 17 euros 

bonnevilleLa dérive d’un pompiste un peu benêt qui, un crime en entraînant un autre, va basculer dans l’horreur. Drôle et inquiétant.

Franck

Résumé : Je prenais les clés de la Pontiac, je soulevais la bâche, la tirais sur le pavillon et m’installais à la place du conducteur, dans le noir. […] Personne ne savait que j’étais là. Pour commencer j’aimais passer la main sur la jante du volant polie par les miles, caresser la contre-porte et son accoudoir tout en longueur, ensuite je donnais le quart de tour de clé qui me laissait un peu de latitude pour tourner les roues. Ça suffisait pour un gamin, c’était un jeu et rien de plus. C’est après que j’ai commencé à voyager sérieusement. dilettanten. (mot ital.). Personne qui s’adonne à une occupation, à un art en amateur, pour son seul plaisir. Personne qui ne se fie qu’aux impulsions de ses goûts. (Le Petit Larousse.)

 

 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)