Une bobine de fil bleu d’Anne Tyler

 Éditeur : Phébus (2017) / traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Cyrielle Ayakatsikas / 389 pages / 22 euros

une bobine de fil bleu

Anne Tyler sait raconter une histoire, et c’est un talent qui se fait rare ! Faites abstraction d’un titre « fleur bleue » à tort, et laissez-vous attraper par le récit tendre et mordant sur plusieurs générations de la famille Whitshank. Quel plaisir !

Résumé : Une chronique familiale et satirique du bonheur à atteindre à tout prix. A Baltimore, Abby est mariée à Red Whitshank et mère de cinq enfants devenus adulte. Elle aime rassembler toute sa tribu autour d’un repas ou d’une conversation mais, lorsque les enfants reviennent à la maison, ils s’inquiètent du comportement étrange de leur mère, qui semble perdre la mémoire.

 

S’abonner à la newsletter



 

D’autres chroniques « bandes dessinées »

(modifier le titre en fonction de la catégorie de la chronique, c’est à dire modifier les mots entre guillemets)