Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Éditeur : Folio (2016) / 704p. / 8.70€
americanahSon précédent roman, L’autre moitié du soleil (le destin de deux sœurs pendant la guerre du Biafra) était un coup de maître. Avec Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie se lance dans un tout autre récit et parvient encore à nous sidérer. Son héroïne, Ifemelu, la petite quarantaine, universitaire nigériane immigrée et intégrée cahin cahan aux Etats-Unis, décide contre l’avis de tous, africains et américains, de regagner son pays natal. Un roman d’une intelligence ciselée, à l’humour toujours perspicace et remarquablement construit : encore un vrai bonheur de lecture !

 Résumé :  «En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.» Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ? De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et nous offre une grande histoire d’amour, parcourant trois continents d’un pas vif et puissant.

 

S’abonner à la newsletter