Du 12 novembre au 31 décembre, Laurent Breillad expose au Rideau Rouge un choix de peintures

Ma_preferee

 

Cette eimage2_webxposition est un hommage indirect à Michel Leiris. Dans son poème au titre évocateur « Un peintre nous invite… » l’auteur décrit de manière saisissante l’effet produit par l’oeuvre sur le spectateur : L’oeil fait route jusqu’à l’orée du lieu où vie et mort se fondent, lande ou forêt peuplée de rien sinon de transparences diversement pétries et pétrifiées, fatras d’éclairs
abolissant tout éclairage et tout écart entre la nuit et le jour. Mais ce bref extrait nous dit aussi beaucoup sur la démarche de l’artiste, du moins vue par le poète. Cette conception de la peinture est aussi la mienne, elle s’applique particulièrement bien au mouvement de abstraction lyrique qui est ma période de prédilection en peinture. Les poèmes de Leiris m’ont beaucoup inspiré pour la série de tableaux qui vous est proposée ici (ses landes, ses forêts, nuits, sables, orages, mers, cendres et écumes). L’observation de la nature aussi, de l’automne en particulier. Et bien sur la fréquentation des peintres qui reste pour moi une source inépuisable d’inspiration (Zao Wou Ki, O Debré, P Soulages et bien d’autres).
L’exposition est composée d’un ensemble d’aquarelles et de grands formats à l’huile.

Laurent Breillad