Au mois de novembre, le Rideau Rouge met en avant la collection « feuilles d’herbe » de l’excellente maison d’édition Héros-Limite

DSC01604 

 

   Les éditiocircens Héros-Limite, créées en 1994 à Genève, s’attachent à publier Des traductions d’auteur-e-s étrangers mais aussi des auteur-e-s suisses et français. Quel rapport entre John Cage et Charles-Albert Cingria ? pourrait-on se demander. Chaque auteur-e du catalogue est un trait d’union; chaque livre est créé par filiation et renvoie à un autre livre. Le catalogue des éditions compte aujourd’hui une centaine de titres. Il regroupe des écrits de tous domaines et de tous genres confondus. Des textes faisant part d’une expérience extraordinaire qui, par le travail d’écriture, transforment nos habitudes de lecture et nos regards.
Faire de l’édition, c’est aussi faire oeuvre, fabriquer des livres investis d’esprit. Chacun de ces objets délivre une pensée, un univers ; possède une vie propre, des contours singuliers, invite à une lecture spécifique. Ils sont faits pour être vus les uns aux côtés des autres. Les livres qui constituent le catalogue des éditions Héros-Limite sont les éléments d’une mosaïque : pour autant que la lecture soit elle-même « invention ». Entre Bénédicte Vilgrain, Valère Novarina, Roger Lewinter ou Fabienne Raphoz se crée un lien qui est celui de l’espace et la voix, car le livre est aussi une partition. Chacun de ces écrivains peut être lu à haute voix, semble être fait pour être lu à haute voix. Il y a cette phrase que tout le monde connait : « le style est auditif ». Ingrid Caven disait : « Le style doit être parfait pour que l’âme ne soit pas empêchée de passer ». C’est aussi cela le travail de l’éditeur, à travers tous les détails de la conception d’un livre, faire en sorte que l’âme puisse « passer ».

bouton-dor-ok

feuilles d’herbe regroupe des écrits de tous domaines et de tous genres confondus. Des textes faisant part d’une expérience extraordinaire qui, par le travail d’écriture, transforme nos habitudes de lecture et nos regards. Nous désirons publier des livres qui donnent naissance ; des récits qui creusent au plus profond du drame humain ; des ouvrages qui nous portent, des livres utiles à la vie de tous les jours, des ouvrages savants, des romans et de la poésie.

Le but de feuilles d’herbe est bien de pouvoir éditer ou rééditer des titres à des prix abordables, de remettre en circulation des livres épuisés pour lesquels ne se justifie plus un grand format. Nous espérons aussi reprendre des titres relativement récents qui n’auraient pas trouvé un lectorat à leur sortie.
Sur les tables de librairie, dans la profusion de nouveautés, les livres bon marché et ceux de formats poche ont une durée de vie sensiblement plus longue. Par ailleurs, les difficultés économiques sont telles que peu à peu, seule cette catégorie d’ouvrages entre dans un fond de librairie. Nous visons une collection de poche à vitesse réduite, de faible production et de tirage moyen, mais de qualité. Notre seule force est de maintenir notre ligne éditoriale afin de resserrer les liens avec les libraires. La collection feuilles d’herbe est un petit format : 11,5 cm sur 18 cm. Un vrai poche qui, même s’il a un grand nombre de pages, entre facilement dans n’importe quelle veste. La singularité de sa forme tient au fait qu’elle ne s’identifie pas tout à fait à un livre français, mais plutôt à un livre italien, ou encore allemand, voire anglo-saxon. Mieux encore ce serait tout cela à la fois. Le caractère typographique utilisé à l’intérieur comme sur les couvertures est le Bembo ; inspiré de la Renaissance italienne, il a été dessiné par Francesco Griffo en 1495 sur une commande d’Alde Manuce. Le miroir de page laisse de la place au blanc, la main peut bien tenir le volume, sans que son pouce empiète sur les lignes. Le texte doit se lire facilement, le lecteur et la lectrice doivent se sentir aussi confortable dans le livre que dans une vieille voiture.

 Pour 3 livres de la collection achetés, un coffret de superbes cartes « ENVOI » est offert dans la limite des disponibilités