Biblio-diversité :

les Editions de l’Ogre et Magnani

à l’honneur jusqu’au 20 Octobre

En collaboration avec la Bibliothèque Vaclav Havel qui organise du 4 octobre au 2 novembre une mise en avant des Editions de l’Ogre et Magnani, la librairie vous a sélectionner une vingtaine de livres de ces éditeurs que vous pourrez découvrir au gré de vos envies jusqu’au 20 Octobre. Nous aurons le plaisir de les recevoir dans la première quinzaine du mois d’octobre (date à venir.)

Mais qu’est ce donc que cette histoire de biblio-diversité ? Aujourd’hui le système média et marketing crée des autoroutes des mêmes informations dans lesquels nous sommes englués et malheureusement la surproduction d’objets culturels n’est pas que synonyme de créativité. En effet beaucoup de livres peuvent être définis comme des produits de reproductions s’alimentant à la création. Il ne s’agit pas ici de se défendre par le prisme d’une culture élitiste qui reproduirait des héritages bourgeois mais bien de porter une attention et un soin particulier à la multiplicité des formes et des discours. De la même manière que les luttes actuelles autour de la préservation de la biodiversité sont vitales, il ne faudrait pas oublier la richesse humaine : des langues disparaissent, des cultures sont oubliés, abandonnées et nous vivons de plus en plus dans des formes d’hégémonies qui gomment nos particularités. Plus de la moitié des films vus en salle ne représentent que quelques pourcentages de la production et le livre en France et dans le monde s’approche dangereusement de ce modèle uniformisant.

Pour préserver cette biblio-diversité nous possédons une arme redoutable, notre curiosité… La librairie et la bibliothèque défrichent pour vous des textes et des lignes éditoriales, à vous de transformer l’essai !

Petite présentation des éditions de l’Ogre: 

Avec l’Ogre, nous souhaitons défendre des livres qui, d’une manière ou d’une autre, mettent à mal notre sens de la réalité, traitent de ce moment drôle ou terrifiant où les choses et les gens ne semblent plus être ce qu’ils sont d’habitude, où le dehors arrête d’être sage et bien rangé. Cette interruption du flux de la normalité peut se produire de deux façons : soit dedans, avec l’altération du sensible et de la subjectivité, parfois jusqu’à la folie, soit dehors, avec l’altération du réel objectif, c’est-à-dire l’irruption d’éléments appartenant au fantastique. Notre ligne éditoriale veut donc rassembler sous une même bannière une certaine littérature du glissement de la perception, de l’effritement ou de la saturation du réel, que nous appelons, en référence à Max Blecher, la littérature de l’« irréalité » : quand dans ce monde normalement accueillant, tout devient objet. Nous pensons à des auteurs comme Kafka, bien sûr, mais également Musil, Gombrowicz et Blecher pour les étrangers, ou Hardellet et Pons pour les Français, et dans un registre plus contemporain, à tous ceux qui entreprennent un rapport singulier à la réalité et à la langue, tels que Rodrigo Fresan, Antoine Volodine, Éric Chevillard, Juan Francisco Ferré ou encore Jacques Abeille.
L’Ogre publiera huit romans par an, français ou étrangers (2 en janvier / 2 en mars / 2 en mai / et 2 à l’automne).
Extrait de SPEEDBOAT « Manifeste pour une littérature révolutionnaire et illimitée » de Fabien Clouette / Quentin Leclerc

Petite présentation des éditions Magnani:

Consacrées au livre illustré, les éditions Magnani attendent d’un auteur qu’il soit moderne, que son œuvre permette de prendre conscience d’une autre possibilité du réel, une possibilité nouvelle de voir, de penser, de se construire et d’exister. L’objet livre incarne tout le savoir-faire de la maison mais aussi toute sa conviction sur le métier d’éditeur. L’éditeur n’est pas seulement un pourvoyeur d’auteurs, un révélateur ou une sage-femme, mais un constructeur de livres et un metteur en pages. À l’heure de la dématérialisation des contenus, la croyance de la maison est que l’enfant, pour son développement, a besoin d’œuvres conçues sous forme de véritables livres, de leurs images immobiles, de leur silence, de leur unité, nécessaires pour enrichir son imagination, sa faculté à donner vie aux images, à les interpréter. Il ne doit pas y avoir un monopole de la culture par l’écran, le son et le mouvement. Les éditions Magnani considèrent le livre comme l’essence même du travail de l’éditeur, par la pérennité qu’il offre à l’œuvre de ses auteurs et sa potentielle éternité pour le lecteur. Objet qui se partage et se transmet entre les générations. Les éditions Magnani veulent offrir aux lecteurs une enfance qui n’est pas prête de s’effacer.

Maison d’édition à compte d’éditeur crée en 2011 / 22 livres au catalogue dont 4 publiés par an

 

La Bibliothèque Vaclav Havel organise une exposition avec des originaux de plusieurs artistes et 2 ateliers.

Le 1er atelier aura lieu le samedi 5 octobre de 16h à 17h45 par Bénédicte Muller à partir de son premier livre « La Minuscule Maman » qui sort le 11 septembre.

L’autre atelier aura lieu le samedi 12 octobre de 16h à 17h45 par Fischer&Labrune d’après leur livre « Les contes de Petit Duc « (Magnani, 2018).